TOP
Image Alt

Blog Comall

Pourquoi devenir freelance pendant mes études ?

Si tu es tombé sur cet article, c’est que tu te demandes si tu veux devenir freelance pendant tes études. Tu es au bon endroit, car tu t’apprêtes à découvrir les bonnes raisons de monter ton activité. Sans faire durer le suspense, voici les principaux arguments de ceux qui deviennent indépendants en parallèle de leurs études. Tu pourrais bien t’y reconnaître ! 

1- Payer tes études ou arrondir tes fins de mois

Tu as pris un prêt ou veux participer aux finances de tes études ? Travailler en freelance sur des missions qui te passionnent peut être une solution flexible et motivante.

Si tu as la chance de ne pas devoir payer tes études, ou que tu as déjà un emploi étudiant, avoir quelques missions à côté peut aussi arrondir tes fins de mois. Et donc, t’éviter de faire l’impasse sur une sortie au cinéma ou sur ton cours de sport préféré.

2- Découvrir le monde du travail et t’orienter

Il paraît que 80% des étudiants se trompent dans leur orientation

Et toi, es-tu sûr d’avoir trouvé ton métier de rêve ? Ou alors, tu as une idée mais tu dois encore en avoir le cœur net ? Travailler en tant que freelance peut t’aider à découvrir ce que tu aimes (et ce que tu aimes moins, pour pouvoir trancher).

3- Te forger une expertise 

Le maître mot des employeurs : “di-rec-te-ment opérationnel”. Mais comment être prêt quand on sort des études ? Grâce à des missions en freelance.

Peut-être te dis-tu que tu n’as pas encore assez pratiqué pour pouvoir vendre tes services. Rassure-toi, c’est normal (et souhaitable) d’avoir cette humilité, mais tu peux trouver des missions et être bon. Justement, puisque tu sais que tu as beaucoup à apprendre, tu te mettras au niveau rapidement. 

Donc, accepter des missions pendant tes études est le moyen idéal pour passer de la théorie à la pratique. Ce que tu vois en cours, tu l’utiliseras dans le monde professionnel. 

Cela te donnera les qualités recherchées par les recruteurs : 

  • Les compétences techniques de ton métier : écrire, photographier, créer une stratégie marketing, traduire des textes…
  • Les soft-skills utiles : écouter, analyser, recevoir des feedbacks constructifs… 
  • La connaissance d’un secteur et d’une fonction, pour savoir où tu mets les pieds. 
  • La proactivité et le dynamisme que tu pourras prouver par ton expérience, de très bons signaux pour les recruteurs.

4- Construire ton réseau professionnel

Tu pourras également développer ton réseau grâce aux bonnes relations que tu entretiendras avec tes employeurs. 

En France en 2018, près de 70% des offres d’emploin’étaient jamais diffusées. Elle étaient pourvues via le réseau, ou en interne. Sachant cela, pas besoin d’insister sur la puissance d’un réseau actionnable. Tu vois bien comment ton activité pourra te mettre un pied dans le milieu, avant de chercher ton premier poste. 

5- Profiter des études pour parcourir le monde 

Peut-être que toi aussi tu fais partie de ces 80 000 personnesqui sont parties en Erasmus en 2017. Ou que tu rêves de découvrir le monde avant de te lancer dans la vie active. Effectivement, c’est le bon moment, car tu n’auras jamais autant de temps libre qu’à présent (même si ton emploi du temps est chargé). 

Devenir freelance te donnerait l’occasion de travailler depuis n’importe où, et donc de financer des voyages pendant tes études. C’est possible dans le cadre d’un échange, d’un stage à l’étranger ou simplement de week-ends volés en Europe. 

Tu te retrouves dans un ou plusieurs de ces points ? N’hésite plus,inscris-toi ! 

Comments (1)

  • Martin

    Bonjour je suis coiffeuse et Maquilleuse dans palaces et événementiels sur paris et côte d azur
    Je me déplace pour tous types d événements (mariages, shotting, comité d entreprises, defiles de modes….)

    Cdt

    reply

Post a Comment