TOP
Image Alt

Blog Comall

Traduction : pourquoi faire appel à un jeune diplômé en freelance ?

La plupart des entreprises ont régulièrement recours à de traducteurs freelances, que ce soit pour se développer à l’international ou pour alimenter un marché déjà mûr. Parmi les missions courantes confiées à des freelances, traduire un site dans la langue du pays de destination, adapter des articles ou des guides clients, ou encore traduire des notices produit. 

À qui confier ces missions ? Vaut-il mieux choisir un professionnel assermenté au sein d’une agence de traduction, un indépendant ou même un étudiant en fin de parcours ?

Traduire oui, mais quel type de document ?

Tout dépend de la nature des documents et contenus à traduire. Pour les documents officiels, l’intervention d’un expert assermenté est nécessaire, car lui et lui seul a la possibilité de certifier la conformité de la traduction. Le métier de traducteur étant très réglementé, certains actes sont encadrés par la loi. Pour la traduction de documents clés pour votre entreprise, comme les statuts, des documents officiels ou certains contrats, nous vous conseillons donc d’avoir recours à leurs services. 

Cela étant dit, pour la grande majorité des contenus traduits, le choix du professionnel est libre. Et notamment pour le contenu d’un site ou tous les écrits marketing (noms et descriptions produit, articles de blog, guides ou cas clients, livres blancs, textes de publications social media). Alors, pourquoi préférer un freelance en études de traduction ?

Les étudiants linguistes ont de solides compétences 


Un traducteur déjà assermenté et avec plusieurs années d’expérience offre une qualité de traduction extrêmement solide. Cela étant dit, les étudiants qui ont déjà réussi plusieurs années de leur cursus (notamment en L3 ou Master) ont eux aussi un bagage conséquent qui leur permet de rendre des productions de qualité. 

De plus, ils pratique leur futur métier tous les jours dans le cadre de leurs études. Et souvent, ils ont déjà mis en pratique leurs connaissances, soit en travaillant dans le cadre de projets en école de traduction ou à la Fac, soit pour des entreprises. Enfin, la plupart des étudiants en langues réalisent aujourd’hui une partie de leur cursus à l’étranger, ce qui leur permet de s’améliorer encore et d’acquérir le bagage idiomatique nécessaire à toute bonne adaptation. Par conséquent, leurs productions sont le plus souvent de qualité.

En prime, les entreprises qui travaillent avec de jeunes linguistes ou diplômés leur offrent une opportunité de gagner en expérience et ainsi de mieux s’insérer dans le monde professionnel.

Des professionnels réactifs 

Par ailleurs, en faisant confiance à un étudiant pour remplir certaines missions de traduction, les entreprises ont l’assurance d’avoir un retour rapide. 

Les freelances sur Comallrépondent dans la journée, et peuvent rendre les livrables d’une mission en fonction des obligations de leurs clients. L’emploi du temps souvent flexible que permettent les études leur permettra de réaliser les missions confiées en temps et en heures. 

Des prix abordables 

Enfin, travailler avec des freelances encore en études est aussi l’occasion, hormis de soutenir un jeune professionnel en lui permettant d’augmenter son expérience professionnelle, de réaliser des économies sur les prestations de traduction. Une opportunité financière pour les PME qui n’ont pas un budget marketing élevé ou pour les start-ups. 

Il faut compter environ 0,7 à 0,10 centimes d’euros par mot traduit pour un jeune diplômé, là où les tarifs pour un traducteur assermenté peuvent dépasser le triple. 

> Envie de travailler avec un traducteur ou une traductrice sur Comall ? Rendez-vous sur la page de réservation de prestations freelances.

Post a Comment