TOP
Image Alt

Blog Comall

onboarding d'un freelance

Onboarding d’un freelance : la clé d’un mission à succès ?

L’onboarding d’un freelance ou un salarié dans une société signifie l’intégrer à l’entreprise. Qu’il soit travailleur autonome ou sous contrat, le talent qui rejoint votre équipe va devoir mener à bien les actions qui lui sont confiées. Pour réussir, il aura besoin de connaître vos possibilités, vos objectifs mais aussi vos moyens et vos limites.

Onboarding d’un freelance = développer la vision globale

Votre entreprise a des ambitions et des rêves. Développer votre croissance, améliorer votre taux de conversion… Autant de points qui vous pousseront sûrement à faire appel à un prestataire extérieur, ou freelance. Mais attention, même si vous cherchez un talent pour accomplir une tâche précise, ne tombez pas dans le piège de la sous-traitance basique. Le prestataire n’est ni un robot, ni une main d’œuvre de seconde zone. Il s’investit à 100% dans votre projet. Il aura comme objectif d’offrir le meilleur à votre entreprise. L’onboarding, c’est ce concept qui vise à immerger votre collaborateur freelance dans votre société. Présenter plusieurs membres de l’équipe, partager les objectifs que vous souhaitez atteindre, mais aussi vos contraintes humaines et budgétaires… Avec une vision globale du fonctionnement de votre société, mais aussi de ses ambitions, le freelance sera plus à même de vous emmener vers leur concrétisation. Expert de son domaine, il pourra aussi vous faire part ses idées, vous proposer des actions auxquelles vous n’auriez peut-être pas pensées, vous mettre en contact avec son réseau professionnel. 

Onboarder un freelance VS un salarié

L’onboarding d’un freelance diffère de celui d’un salarié. Le prestataire extérieur vous considère comme un client dont il doit satisfaire au maximum les exigences. Il est donc essentiel d’être totalement honnête avec lui concernant vos attentes mais aussi vos limites. Moyens humains et financiers, vision globale de votre projet, positionnement de votre entreprise, concurrence… Il doit maîtriser l’essentiel de l’univers de votre société pour pouvoir travailler en collaboration étroite à la réalisation de vos objectifs. Certaines entreprises disposent d’un salarié désigné, le Chief Freelance Officer, en charge de coordonner la relation entre le/les freelance(s) et la direction. 

Une collaboration sur le long terme 

Onboarder un freelance, c’est créé une relation durable. Etablie sur des bases saines, la collaboration aura pour but d’atteindre les objectifs de l’entreprise en s’écoutant mutuellement. Grâce à des réunions régulières, des points fréquents et des rapports de résultats, le freelance fait partie de l’équipe. Ce sentiment d’intégration pousse le prestataire à s’investir pour la satisfaction du client, et lui donne l’impression d’une réelle reconnaissance. Boostée par l’onboarding, la collaboration société-prestataire peut alors fructifier et devenir durable sur le long terme. Imbibé de votre culture d’entreprise, au fait de vos espoirs et difficultés, le freelance pourra vous proposer un travail qui correspond à la direction que vous souhaitez prendre. 

Post a Comment